Vins Et Labels BIO : S’y Retrouver Parmi Tous Les Logos

La biodynamie est un mode de production biologique, dont le principe est de laisser la vigne faire seule son travail en prenant en compte les cycles lunaires, l’équilibre entre le sol, l’air et la plante et en utilisant des préparations strictement naturelles. Il s’agit en quelque sorte de faire un usage « intelligent » des pesticides et des engrais chimiques, notamment dans les régions où le climat rend la conversion en bio plus difficile. Les taux de dioxyde de soufre autorisés sont légèrement plus bas que ceux de Nature & Progrès et près de moitié moins que ceux autorisés par la réglementation européenne. La viticulture raisonnée est une agriculture dite « raisonnable » et « responsable ». Ce logo se veut également standard de qualité, c’est pourquoi tous les vins portant la marque Biodyvin sont testés et approuvés par le SYVCBD. Les vins portant le logo de Biodyvin doivent être produits à partir de raisins biodynamiques et certifiés par Ecocert. Elle consiste à privilégier au maximum les solutions naturelles et implique de ne traiter la vigne contre les maladies et certains organismes aux effets dévastateurs que lorsqu’il n’y a pas d’autres choix pour sauver la récolte.

  • La stabilisation tartrique du vin par l’usage d’électrodialyse ou d’échangeurs de cation
  • Un vin élaboré à partir de raisins mûrs issus de l’agriculture biologique ou biodynamique
  • J’active ma carte cadeau
  • Bar’Ouf Café à COLLEMIERS le jeudi 21 mars à 19h30. Organisateur ADENY & Bar’Ouf Café
  • Le label Agriculture Biologique (AB) certifie le raisin pas la vinification
  • Les vins issus de la viticulture biologique
  • Je déguste et je savoure
  • L’agriculture biologique

Voici venir Noël et les agapes de fêtes de fin d’année… Qu’y a-t-il dans une bouteille de vin « classique » ? Voire zéro. Ca tombe bien. Qu’est-ce qui distingue un vin vegan, biodynamique ou naturel d’un vin bio ? Comment enrichir sa cave sans se noyer dans les multiples labels et dénominations ? Pour les amateurs de bio, c’est Byzance : des magasins et salons spécialisés aux foires aux vins des enseignes « classiques », la palette de l’offre ne cesse de s’étoffer. Et de déguster des vins rouges, blancs, rosés ou champagnisés, goûteux… On vous dit tout. L’occasion de déboucher de bonnes bouteilles, en famille et entre amis. Le revers de la médaille, c’est qu’il devient de plus en plus difficile de bien choisir son vin « écologique ». Soucieux de protéger leur santé et l’environnement, de plus en plus nombreux sont les consommateurs à avoir soif de produits élaborés avec moins de substances chimiques.

Je déclenche mon abonnement et l’envoi de mon coffret box en créant un compte et en renseignant le code inscrit sur la carte cadeau que j’ai reçue en cadeau. Rouge, blanc, rosé : je fais découvrir les vins du mois à mes amis ou à ma famille. À la livraison de ma box, je découvre la sélection des bouteilles de vin du mois. Dans le coffret, les fiches de dégustation me donnent toutes les informations nécessaires à la découverte de ces vins (caractéristiques du vin, vigneron, accords mets et vins, conseils de service) et l’édito box vin de Petit Bouchon. Notre sommelier vous prépare une sélection de bouteilles avec le plus grand soin. L’occasion de partager un moment convivial autour de vins de qualité produits en France ! Découvrez ces vins bio extraordinaires en abonnement grâce à notre concept de « wine box » : formule Box solo ou Box duo Découverte, formule Box solo ou Box duo Premium. Lorsque vous offrez un abonnement à notre coffret de vin bio, vous offrez un cadeau original et écoresponsable qui fera plaisir à vos proches pendant plusieurs mois.

Vin Bio : Quelles erreurs à ne plus commettre !

Issu du Grenelle de l’Environnement, ce label certifie les exploitations qui atteignent les objectifs en terme de préservation de la biodiversité (haies, bosquets), de stratégie phytosanitaire, de gestion de la fertilisation et de l’irrigation. Certains vignerons ont choisi d’aller encore plus loin, puisqu’en plus d’être en bio ou biodynamie ils s’interdisent tout intrant. Il n’existe cependant pas de définition officielle ou de certification pour les vins naturels. Leur souhait : manipuler le vin le moins possible et laisser faire la nature (d’où leur nom !). Le terme « Vin naturel » peut donc malheureusement être employé de manière abusive, même si les adhérents à l’Association des Vins Naturels (AVN) et aux Vins S.A.I.N.S (Sans Aucun Intrant Ni Sulfite) s’engagent à respecter un cahier des charges drastique. Cette mention n’est donc pas légale et ne peut être apposée sur une étiquette. Elle est jugée non recevable par la DIRECCTE (ou répression des fraudes) car elle peut prêter à confusion pour le consommateur vis-à-vis d’un mode de vinification auquel elle peut faire référence.

Les vins bio connaissent un engouement, mais savez-vous ce qui distingue un vin bio d’un vin conventionnel ? Pour obtenir la certification bio, le vigneron s’impose de ne pas utiliser les engrais chimiques, pesticides chimiques et autres OGM, dans ses vignes. Comment bien le choisir ? C’est vrai que la question peut se poser et de celle-ci plusieurs peuvent surgir. Un vin bio est un vin issu de l’agriculture biologique, par essence plus respectueuse de l’environnement. Est-il meilleur qu’un vin classique ? Aujourd’hui, un français sur trois consomme du vin bio et plus 8 % du vignoble français est certifié bio. Pourquoi un tel désamour face à la promesse d’un vin plus respectueux de l’environnement et du consommateur ? Les vins bios commencent à se faire une place dans les linéaires. Qu’est-ce qu’un vin bio ? Pourtant, d’après un sondage réalisé par nos soins auprès d’un panel de 126 personnes âgées entre 18 et 35 ans – que l’on appelle génération Y -, la moitié déclare ne pas accorder d’importance aux vins bios. Est-il possible de trouver un grand vin bio ?

D’autres intrants autorisé dans la viticulture traditionnelle sont tout simplement interdits pour les vins bio comme l’acide malique. Il y a donc un « tronc commun » entre la viticulture biologique et biodynamique, mais la biodynamie va beaucoup plus loin dans le sens où elle prescrit le respect des cycles naturels et de la vie des « organismes agricoles » c’est-à-dire de la vie d’un domaine viticole pensé dans son ensemble. Une sorte de démarche bio assortie d’une démarche spirituelle, d’un mode de vie et d’agriculture en osmose avec la nature, un équilibre de la vigne avec son environnement proche tout d’abord, mais également très lointain (influence des astres). En France, il existe six organismes agréés par le ministère de l’Agriculture – et par l’UE – , l’INAO et la DGCCRF pour délivrer le label « AB », mais le plus important est Ecocert. Pour obtenir la certification en biodynamie par Demeter ou bien par Biodyvin, il faut au préalable être certifié en agriculture biologique (ou être en cours de certification).

Outre les cépages du Languedoc, ils explorent de leur œil neuf leur terroir, distinguant dans leurs cuvées sols (Alerte rouge au Clos rouge, Les Clapas au Pas de l’Escalette), lieux-dits (domaine du Clos du Serres) et micro-environnement. Plus à l’est et au niveau de la mer, sur le cordon sableux du littoral méditerranéen, une autre dénomination, l’IGP sable-de-camargue opère une mue biologique en corrélation avec un environnement naturel hors norme. Les vignerons pratiquent la sélection massale (greffage des meilleurs ceps, au lieu de cloner, pour replanter), la culture biologique, biodynamique, proposant parfois une cuvée sans sulfites ajoutés (Plan B du Clos du Serres). La clairière d’Olivier Faucon, au mas Combarèla délivre une cuvée exceptionnelle, Le clos secret. Les dynamiques personnelles s’inscrivent dans la démarche collective du syndicat, que mène aujourd’hui Sébastien Fillon. Terret-bourret, carignan blanc et gris donnent matière à l’idée déjà en germe, d’une AOC en blanc. Il souhaite explorer encore toutes les potentialités des terroirs.